• Appelez-nous maintenant au 514.685.0933 pour prendre rendez-vous

La clinique Circoncision Montréal se spécialise dans une chirurgie de circoncision pratiquement sans douleur pour les bébés, les garçons et les hommes de tous âges.

Notre équipe de médecins et infirmières dévouées à la circoncision reconnait les préoccupations des parents pour leurs enfants, de la même manière qu’elle comprend la nécessité d’une chirurgie de circoncision chez certains hommes adultes. Nous nous surpassons dans le but d’offrir à notre clientèle une expérience privée personnalisée.

Nos médecins et notre personnel qualifié sont heureux de pouvoir répondre à vos questions et vos préoccupations. Nous sommes disponibles par téléphone ou en prenant rendez-vous pour une consultation avec un de nos spécialistes. L’attente pour un rendez-vous est généralement de quelques jours.

Rencontrez notre équipe

circoncision clinique medecins - Dr Pollock, Dr Katz, Dr Mohammed, Dr Sicara
L’équipe de Circoncision Montréal – Des médecins et des infirmières qui vous procurent les meilleurs soins.

CONTACT RAPIDE

Fields marked with an * are required

Notre mission
Pourquoi une clinique de circoncision?

Nos techniques de circoncision sont réalisées en honorant les standards internationaux de soins chirurgicaux, tout en traitant nos patients avec compassion, dignité et respect. Ces objectifs sont atteints dans une clinique privée avec une mission claire et simple. Parce que notre équipe se concentre sur un procédé médical unique, nous sommes en mesure d’être les meilleurs de notre profession.

En matière de circoncision, Circoncision Montréal rencontre les attentes des familles et fournit des soins de qualité aussi bien aux nouveau-nés, qu’aux jeunes garçons et hommes de tous âges. Les patients, pour ce type de chirurgie, viennent d’abord à notre clinique.

Une clinique pour la circoncision du bébé

Les besoins pour une clinique de circoncision à Montréal se faisaient déjà sentir. Aucune autre clinique qui se concentre sur la circoncision des nouveau-nés et jeunes bébés n’existe. Notre spécialisation nous permet d’offrir des soins hautement professionnels dans une clinique conçue autour des besoins de nos principaux clients – les bébés garçons et leurs familles.

Les fondateurs de la clinique, le Dr. Murray Katz et le Dr. Neil Pollock avaient compris le peu d’accessibilité à la circoncision puisque les hôpitaux n’offrent généralement plus ce type de chirurgie dans le réseau de la santé au Québec. Les besoins étaient bien présents et pour cette raison, la clinique Circoncision Montréal a donc été créée.

Une clinique de circoncision pour adultes au Québec

La circoncision est offerte à la population dans le cadre d’un ensemble de services médicaux plus larges dans les hôpitaux de la province. Les médecins qui se consacrent essentiellement à ce type de chirurgie sont rares et l’accessibilité des services pour les hommes et jeunes garçons qui réclament la circoncision pour des raisons médicales est plus difficile. Le réseau de la santé au Québec est dans l’impasse lorsque vient le temps de livrer rapidement et efficacement cette catégorie de soins qui mènent à une meilleure qualité de vie. Pour cette raison, la clinique Circoncision Montréal a donc aussi été créé.

Nous sommes particulièrement fiers d’opérer une clinique privée qui œuvre en respectant les standards de soins les plus élevés. Contactez-nous aujourd’hui et faites-nous part de vos besoins.

Circoncision pour adolescents

Avantages et inconvénients de la circoncision – Un point de vue médical.

La circoncision est une procédure simple qui supprime le prépuce – un repli circulaire de peau qui recouvre le bout du pénis. Les parents ont le droit légal d’autoriser la circoncision. Dans le but de prendre une décision éclairée, ils devraient soigneusement analyser les avantages et les risques.

Parce que le prépuce emprisonne les bactéries, mais aussi d’autres types d’agents infectieux et qu’il a tendance à accumuler des sécrétions [smegma] potentiellement malodorantes, sa résection améliore souvent l’hygiène génitale et réduit le risque de diverses maladies au cours de la durée de vie de l’individu mâle et ses futurs partenaires sexuels.

Avantages de la circoncision

Certains avantages potentiels sont régulièrement associés à la circoncision.

Prévenir le phimosis

La circoncision élimine le risque du phimosis, qui affecte les hommes et les garçons plus âgés dans un rapport de 1 à 10. Cette affection survient alors que le repli de peau qui recouvre le pénis (prépuce) est trop serré et ne peut être ramené vers la base de l’organe mâle. Le gland devient difficilement nettoyable et le jet urinaire peut être largement réduit. De plus, le phimosis accroit considérablement les risques de cancer du pénis. Il est aussi souvent associé aux problèmes de prépuces et rends très difficile l’utilisation du cathéter dans les maisons pour personnes âgées.

Réduction des risques infectieux chez les hommes circoncis

L’homme circoncis a trois fois moins de chances de souffrir d’inflammation ou d’infection de la peau du pénis. Un homme non-circoncis sur dix est affecté par une inflammation du gland et du prépuce. Le rapport passe à un sur trois chez les hommes diabétiques. En contrepartie, seulement 2% des hommes circoncis sont touchés par les infections.

Diminution importante des risques d’infections de la vessie

Les bébés non-circoncis ont dix fois plus de chances de souffrir d’une infection urinaire alors que le risque passe à 1/500 pour un le nourrisson circoncis. C’est donc dire qu’un enfant sur 50 souffrira d’une infection. Pour le jeune bébé, cette condition s’avère douloureuse et particulièrement risquée puisque dans 40% des cas, l’infection peut mener à une inflammation des reins. Un empoisonnement sanguin et une méningite peuvent en résulter.

Au cours d’une vie, les risques IVU (Infection des Voies Urinaires) sont de 1 sur 5 chez les hommes non circoncis.

Les risques du cancer du pénis dramatiquement réduits

Les hommes circoncis sont 20 fois moins à risque lorsqu’il est question du cancer du pénis, une affection dont le taux de mortalité est relativement élevé. Un individu sur 1000 hommes non-circoncis risque d’être atteint du cancer du pénis. Ces hommes font souvent face à l’amputation.

Un taux inférieur du cancer de la prostate lorsque circoncis

L’homme non-circoncis voit les risques d’être atteint du cancer de la prostate augmenter de 15 à 60%. Cela représente un homme sur six.

La circoncision et le sida

Le facteur de risque de contracter le VIH (sida) en ayant des rapports sexuels avec une partenaire de sexe féminin infectée est trois fois moins élevé lorsque circoncis. L’infection du VIH s’introduit par la muqueuse interne du prépuce en santé mais peut également s’infiltrer par des plaies causées par des affections diverses comme par exemple, l’herpès génitale. Dans certains pays comme les États-Unis qui maintiennent leur prévalence du VIH relativement bas, les risques qu’un homme hétérosexuel devienne infecté par des contacts sexuels est généralement bas.

Une protection contre la transmission de maladies avec la circoncision

La circoncision offre également une protection substantielle contre les infections sexuellement transmissibles à haut risque de propagation telles que le papillomavirus humain, la syphilis, le trichomonas, le mycoplasme, le chancre mou et le muguet.

Les hommes circoncis, moins susceptibles de transmettre des virus

La circoncision réduit jusqu’à cinq fois le risque que la partenaire de sexe féminin soit infectée par la chlamydia ou un cancer du col de l’utérus (causé par le virus du papillomavirus humain). La charge bactérienne infectieuse et les virus qui s’accumulent sous le prépuce sont transmis au tractus génital durant les rapports sexuel. La chlamydia, une ITSS (infections transmissibles sexuellement) en recrudescence, peut causer l’infertilité (chez les deux sexes), mais aussi l’atteinte inflammatoire pelvienne et la grossesse ectopique (extra-utérine). Chez la femme, les risques de la vaginose bactérienne, l’herpès génital et d’autres ITSS, y compris le VIH, sont également plus faible si le partenaire mâle est circoncis.

Les risques de la circoncision

Contrebalancés devant les avantages de la circoncision, les risques doivent également être considérés.

Les saignements après la circoncision

La plupart des circoncisions occasionneront de légers saignements pouvant être facilement stoppés par une simple pression du doigt. De façons plus rares, des points de suture (1 sur 1000) ou une reprise de chirurgie (1 sur 1000) peuvent s’avérer nécessaires. Si plusieurs membres d’une même famille sont régulièrement affectés par des troubles de coagulation (hémophilie), le médecin doit en être informé. Cette particularité pourrait entraîner un traitement préopératoire particulier.

Risques d’infection

Après la chirurgie, la probabilité d’une infection généralisée nécessitant des antibiotiques existe mais elle est de 1 sur 4000. Bien que l’infection puisse être aussi locale, ce qui bien souvent s’apparente à une infection locale peut être en réalité un processus normal de guérison. Des complications graves (pouvant nécessiter une hospitalisation) sont rares – environ 1 sur 5000.

Mutilation du pénis

La mutilation du pénis (allant jusqu’à la perte de l’organe) ou la mort résultant de la circoncision sont des situations qui ne surviennent jamais lorsqu’on traite avec un médecin spécialisé et compétent. Assurez-vous de choisir un médecin expérimenté.

Réaction à l’anesthésie après la circoncision

L’étape de l’anesthésie est impérative. Presque toujours, l’anesthésie locale sera favorisée à l’anesthésie générale qui comporte son lot de risques et qui n’est pas jugée utile pour ce type d’intervention. De zéro à quatre mois, l’anesthésie est locale, jamais générale. Pour un enfant un peu plus âgé ou l’adolescent, un doux sédatif pourrait être considéré en addition à l’anesthésie locale. On pourrait avoir à retenir doucement un jeune enfant un peu trop agité. Pour gérer la douleur, une fois l’anesthésie locale estompée, un analgésique oral est souvent prescrit par le médecin. Certains individus peuvent avoir des contraintes face à l’anesthésie, bien que ce phénomène soit plutôt rare.