• Appelez-nous maintenant au 514.685.0933 pour prendre rendez-vous

Bien que tous les types de chirurgies puissent engendrer certaines difficultés, la circoncision est rarement associée à des complications, autant chez le bébé, que chez le jeune garçon ou l’adulte. En exemple, les complications entourant les saignements apparaissent comme étant les plus fréquentes à survenir et sont généralement contrôlées par une simple pression des doigts.

N’hésitez pas à communiquer avec notre équipe médicale si vous avez des questions concernant l’apparence du pénis de votre enfant. Gardez à l’esprit qu’un traitement qui est effectué promptement, s’il est nécessaire, est la meilleure alternative qui soit. Notre personnel dévoué est là pour vous avant et après la circoncision.

Les préoccupations postopératoires les plus courantes

La liste des préoccupations énumérées sur cette page représente les principaux motifs d’inquiétudes chez les parents du nourrisson circoncis. N’hésitez surtout pas à nous contacter en cas de besoins.

Le saignement

Vérifiez les traces de saignement dans la couche de votre bébé à toutes les une à trois heures au cours des 36 premières heures suivant la circoncision. Si le bébé dort, vérifiez le devant de la couche, par l’extérieur. Si la couche reste blanche ou présente de toutes petites traces de sang, la plaie ne saigne pas anormalement. Au moment d’ouvrir la couche, il est normal de trouver des taches de sang de la grosseur d’un dix sous sur le pansement. Ne vous en inquiétez pas.

Dans la mesure où le saignement serait actif, vous le traitez comme vous le feriez avec une coupure sur le bout de votre doigt :

1) Appliquez une pression sur le pénis à la hauteur de l’incision durant deux à trois minutes; ne retirez pas vos doigts trop rapidement. Faites-le en saisissant le pénis entre votre pouce, l’index et le majeur. Vous pouvez utiliser le pansement si vous le souhaitez.

2) Vérifiez si l’incision saigne toujours. Répétez la première étape si nécessaire. Si la plaie ne saigne pas, replacez doucement le pansement sur le bout du pénis et fermez la couche.

3) Laissez le pansement en place, le retirer pourrait réactiver le saignement.

Assurez-vous de répéter la technique des doigts à au moins deux reprises avant de communiquer avec le personnel de la clinique. La plupart des saignements cessent en utilisant cette méthode.

Si le pénis saigne abondamment et que vous n’arrivez pas à le stopper avec la technique des doigts, contactez-nous immédiatement.

Un pénis dissimulé ou rétracté

Lorsque la longueur de la tige pénienne n’est pas supérieure à son diamètre, ou lorsqu’une bonne quantité de gras entoure l’os pubien, le pénis a tendance à se rétracter vers l’intérieur. C’est un processus normal de guérison. Cette particularité est souvent une préoccupation pour les parents au cours des deux premier mois. La guérison de l’incision se raccorde naturellement à l’anneau de peau qui entoure le pénis, ce qui a pour effet de le dissimuler vers l’intérieur.

Si votre fils reflète ce profile, vous pouvez réduire les chances d’un éventuel diagnostic de pénis enfoui en appliquant une fine couche de Vaseline sur la totalité du gland de son pénis. Vous répétez l’opération une fois par jour, tous les jours jusqu’à ce que le gland atteigne une apparence normale, soit environ un à deux mois. Pour exposer le gland qui s’est rétracté, placez délicatement les doigts de chaque côté de la base du pénis et ramenez doucement vers le bas.

Consultez-nous si le gland du pénis se rétracte ou si un pont cutané (excès de peau) se forme entre la peau de la tige du pénis et le gland.

L’infection

Bien que rares, certains cas d’infection ont déjà été rapportés dans le passé. Les signes généralement observés lors d’infections incluent l’odeur nauséabonde, du pus, une sensation de chaleur locale intense, de la fièvre, une enflure excessive, une rougeur vive ou une éruption cutanée autour de l’incision du pénis. Si vous reconnaissez un de ces signes ou si votre fils n’a pas uriné durant plus de douze heures, contactez les membres de notre clinique immédiatement.

Un pansement difficile à enlever

On placera une longue bande de gaze (0.5po x 8po.) autour du pénis de votre fils. Ce pansement devrait se détacher par lui-même au cours des 24 premières heures. Ne le remplacez pas lorsque ça se produira. Si le pansement tombe plus tôt, ne vous inquiétez pas, c’est normal. Prenez un des pansements qu’on vous aura remis à la clinique, enduisez-le d’un peu de Vaseline et déposez-le sur le pénis (sans l’enrouler) de manière à protéger l’incision. Refermez la couche. Au bout de 24 heures, vous devrez absolument retirer le bandage initial ou celui de remplacement pour aérer la plaie.

Le bandage initial pourrait être difficile à décoller. Pour ce faire:

1) Appliquez une bonne quantité de Vaseline sur le bandage et autour de la surface collée.

2) Refermez la couche et attendre au moins de 10 à 15 minutes pour permettre au pansement de ramollir sous l’effet du lubrifiant.

3) Retirez délicatement la surfaces qui devrait se détacher plus aisément. Répétez l’opération si nécessaire.

4) Si le bandage refuse de se détacher, il vous faudra peut-être tirer un peu plus fermement et vous attendre à voir quelques gouttes de sang sur le pénis. Ce saignement est normal. Référez-vous à la section qui parle de saignement sur cette page en cas de besoin.

Si malgré l’effort le pansement demeure collé ou si vous n’osez tout simplement pas tirer plus fort, contactez notre personnel qui se fera un plaisir de vous assister.

Les éléments-clés de l’après-circoncision

Si votre enfant a un problème d’ordre médical ou s’il présente des signes significatifs de jaunisse, discutez-en avec le personnel de la clinique avant de lui administrer plus de Tylenol.

Si vous le désirez, vous pouvez laver votre bébé à l’éponge au cours des premiers jours qui suivent la circoncision. L’important, c’est de ne pas le submerger dans l’eau pour au moins quatre jours après la chirurgie.

Si vous avez des commentaires ou question, n’hésitez pas à nous contacter. En cas d’urgence appelez-nous en tout temps.

Fréquence des complications à la clinique Circoncision Montréal

La fréquence des complications après la circoncision varie en fonction de la compétence et de l’expérience du médecin. À la clinique Circoncision Montréal nos patients sont très rarement aux prises avec des complications.

Les complications peuvent comprendre:

1) Saignement postopératoire abondant, cette condition nécessite une attention médicale de routine. 1/400

2) Phimosis ou rétrécissement de l’ouverture de la peau de la verge qui recouvre le bout du pénis. Cette condition nécessite une intervention médicale. 1/500

3) Pénis enfoui ou captif. Le pénis devient partiellement enfoui à l’intérieur de l’abdomen, cette condition nécessite une intervention médicale. 1/800

4) Infection exigeant des antibiotiques 1/1000

5) Sténose du méat urétral ou rétrécissement de l’urètre 1/1000

6) Pont cutané – requiert une correction chirurgicale (1 cas sur 1 000). Le pont cutané est une masse de chair qui se forme entre la peau de la tige du pénis et son gland. Lors des suivis postopératoires nos médecins expérimentés seront en mesure de détecter la moindre anomalie. Il suffira alors d’assouplir la peau et de la séparer par une manœuvre simple et rapide.

7) Résultat esthétique sous-optimal 1/500

8) Traumatisme du bout du pénis (aucun cas dans nos cliniques)

9) Douleurs/resserrement le long de l’incision cicatrisée pendant une érection et/ou des rapports sexuels – parmi les hommes circoncis, incluant les adolescents (1/500)

10) Complications plus graves, y compris décès (aucun cas dans nos cliniques)